AFFAIRE FILLON

SCANDALE FILLON

qui-est-penelope-la-femme-de-francois-fillon

La politique française se trouve de nouveau entachée par un scandale que certains nomment « l’affaire Fillon » et d’autres le  « Pénélopegate ». Quelle tristesse, à tous les niveaux,  que ces vomissures médiatiques sur ces prétendants à la plus haute marche de la république et sur tous ceux qui les accompagnent. C’est un scandale abominable où tous les grands de ce monde républicain sont projetés et trainés dans les immondices qu’ils ont eux-mêmes engendrés et entretenus…

Quid des sommes perçues par Pénélope et le temps sur lequel elle était employée aux côtés de son époux ?

Bien des articles ont été envoyés par les soutiens du candidat par mails ou par les réseaux sociaux. Deux d’entre eux ont retenu mon attention par leur fréquence et leur contenu qui imagesm’ont laissé bien perplexe. Le premier émane de Vincent Goyet (goo.gl/9aQAAG ), ancien attaché parlementaire, se faisant l’avocat de Pénélope, déclarant que les sommes perçues par cette dernière étaient à ramener à 35 années de collaboration aux mandats de son époux, ce qui correspond à un salaire, en moyenne, bien modique sur la période considérée ! Le deuxième, provient d’Antoine Brunet Antoine-Brunet-9(goo.gl/C5vcsv ), économiste et ancien de la cour des comptes. Il se contente  de parler de 25 années d’exercice d’assistance de l’épouse envers son époux…La réalité a été clairement décrite par François Fillon lui-même, lors d’une conférence de presse, le 08/02/2017 : son épouse, Pénélope, a travaillé pendant 15 ans à ses côtés ce qui ramène son salaire mensuel net moyen très exactement à 3677 € ( goo.gl/a0avRG ).

Une défense bien basse de la part de ses soutiens !

Les deux auteurs d’articles, en référence ci-dessus, utilisent de bien piètres arguments qui n’auront pas raison des personnes munies d’un esprit critique normalement constitué.  Même si l’ambition politique de François Fillon s’est soi-disant  construite sur un projet commun avec son épouse, la nomination de cette dernière  au poste d’assistante parlementaire et  sa rémunération ne peuvent être contestées d’une façon ou d’une autre, car totalement légales. Les sommes engagées sont, par contre, monumentales et indécentes en regard à bien d’autres couples français qui ont aussi, pour certains, un projet commun : ces femmes (très rarement des hommes), qui restent au foyer dans ce projet de couple consistant à élever leurs enfants au mieux afin de leur procurer la meilleure éducation possible et les armer contre les ‘‘dangers’’ de la vie sont-elles reconnues par l’état et la société ? Ont-elles un salaire, une retraite ? Par ailleurs, combien de femmes assistent leur mari bénévolement dans leur travail d’artisan ou commerçant pour que le couple arrive à retirer en fin de mois un bénéfice bien maigre après avoir payé leurs salariés ?

Le monde politique des élus actuels montre par ce biais qu’il n’est absolument plus en phase avec le peuple, qui subit les prélèvements, les taxes, les impôts…, et qui se retrouve  de plus en plus dans le besoin car ‘‘tondu’’ par l’état au profit d’une oligarchie politique qui ne s’occupe que d’elle-même et surtout de ses intérêts notamment pécuniaires !!!

On est en droit de se poser beaucoup de questions sur le couple Fillon quant aux gains qu’ils ont pu engranger tous les deux (et leurs enfants…). Quel était leur  projet de couple pendant le quinquennat où François Fillon est resté ministre du début à la fin de la période gouvernementale Sarkozy ? Dans quelle perspective de ce projet est-elle restée assistante parlementaire jusqu’en 2012, répondant directement et uniquement au suppléant de son mari, Marc Joulaud, qui avait lui-même une attachée parlementaire en la personne de  Jeanne Robinson-Behre dont le témoignage reste bien circonspect sur le sujet ( goo.gl/xzMKjJ ) ?

Suite aux nouvelles élections, voyant notre grandissime François Hollande prendre les rênes de la nation, le couple avait-il besoin de tant d’argent pour que Pénélope FillonMarc-Ladreit-Lacharriere-30-avril-2013-Paris_1_1400_473 bénéficie aussi, pendant près de 20 mois, (mai 2012 à décembre 2013) d’un emploi à la « Revue des Deux Mondes », alors en difficulté financière,  d’un salaire cependant mirobolant lui permettant de percevoir 100 000 € sur la période ( goo.gl/ejUX1p ) ? Il est vrai que le propriétaire du mensuel, Marc Ladreit de Lacharrière, est un proche de son mari…, ça peut aider… !!!

Enfin, combien de mails sont arrivés dans nos boîtes prenant la défense du couple Fillon, utilisant en dernier recours, la vieille méthode du : « voyez ce que font les autres : c’est bien pire… ». Ainsi, on a eu droit à du Cahuzac, au salaire phénoménal du coiffeur de l’Elysée et j’en passe car la liste serait trop longue ! Cette argumentation bien triste est vide de tout intérêt et représentative d’une frange de notre population, de plus en plus importante, n’ayant  plus de repères quant aux valeurs morales politiques de notre nation !!!

Des excuses bizarres et mal venues…

A deux reprises, dans un premier temps sur les écrans TV (goo.gl/p1Rrmv ), et peu de jours après par le biais de la presse, François Fillon a présenté des excuses aux français avec une insistance très dérangeante. Même si les textes définissant la charge et les émoluments de l’assistant parlementaire restent dans une grande opacité certainement volontaire par ceux qui les ont conçus, l’emploi de Pénélope à ce poste et le salaire qui en découlait restent tout à fait légaux. Pourquoi alors de telles excuses ? Ne sont-elles pas la reconnaissance d’une faute ? Mais laquelle ? Il prétend avec raison que ce n’est pas aux médias de le juger. C’est aux français de le faire.  Quel rôle attribut-il alors à la justice ? Celle-ci doit-elle être rendue par les citoyens par le biais électoral ou par un tribunal ? Ce sera certainement par les deux avec un échec électoral et une absence de condamnation pour emploi fictif.

FILLON - Mr PROPREIl se trompe pleinement en affirmant que les français n’acceptent plus que les conjoints et leurs enfants puissent travailler ensemble. Ce que les français réprouvent, c’est qu’un candidat à la plus haute fonction de l’état s’étant présenté au peuple sous une intégrité sans faille ait profité pleinement du ‘‘système’’ au détriment du contribuable. Son capital confiance auprès de son électorat s’en trouve donc bien amoindri.

Quant à ses déclarations faites à propos de l’émission « Envoyé Spécial » et de la journaliste anglaise, Kim Wilsher, on ne peut rester que les bras ballant devant tant d’incohérences et de bêtises, que ce soit sur le contenu de l’émission que sur les échanges qui se sont tenus après entre les intéressés (goo.gl/9Gf3St )…

A qui profite le ‘‘crime’’ ?

La manœuvre de cette affaire a été savamment menée après une préparation minutieuse et très réfléchie. Les médias radiophoniques et télévisés en ont été les porteurs et sont donc  complices. Mais de qui ? La réponse est très délicate à donner et ma théorie n’engage que moi. De toute évidence, la problématique rencontrée par le candidat de la droite et du centre, profite, pour l’instant, à deux de ses concurrents principaux : Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Leurs scores respectifs, dans les sondages,  n’ont cessés d’augmenter depuis le début de l’affaire au point de reléguer l’ex premier ministre à la troisième place au soir du premier tour de scrutin alors que la deuxième  lui avait été prédestinée. C’est, du moins, les conclusions qui en découlent jusqu’à ce jour, même si l’on sait que la fiabilité des sondages reste, avec raison, de plus en plus discutable Macron est le représentant fidèle du ‘‘système’’ par le biais de ses anciens employeurs banquiers qui doivent, de toute évidence, être les financiers de sa campagne. Son adversaire principal, François Fillon est ‘‘l’homme de paille du système’’. S’il était élu il serait manipulé par son entourage et serait pieds et mains liés ne pouvant qu’obéir aux directives de ces décideurs du ‘‘système’’.

PLAN-BJ’ai été très surpris, au lendemain de l’apparition du scandale Fillon de constater la rapidité avec laquelle certains  quadras de LR se sont manifestés en soutien à leur candidat tout en réservant  leur nom de domaine en vue d’un plan « B » pour la présidentielle ( goo.gl/6QkAgX ). Inutile de se demander qui sera candidat aux prochaines élections dans cinq ans…, si Dieu leur prête vie…, et si la France reste toujours française… !!! Chaque matin, ces gens là ne se lavent pas les dents comme tout le monde, avec une brosse à dent, mais avec une lime à métaux…Article-post-Fillon-site-internet-300x169

Le présent et l’avenir proche…

Dans l’attente des candidatures réelles, répondant donc aux parrainages des 500 signatures, pouvant réserver bien des surprises dans l’assaut final à l’élection présidentielle, le pronostic de nombreuses personnalités s’accordent à voir une confrontation entre Emmanuel Macron et Marine le Pen au deuxième tour. Mais les petits candidats pourraient jouer les trublions, pour ceux qui obtiendraient la totalité de leurs parrainages, à condition, bien sûr, que la démocratie soit respectée et que le temps de parole accordé par les médias soit le même pour tous.

 

Pendant ce temps là…,

4ff7db067c2ec786e0f4709c3befe0dcnotre grand ado François, isolé dans la fierté de son bilan quinquennal, n’hésite plus à se montrer là où il a envie de le faire, sans vergogne, illustrant à l’occasion l’idéologie qui l’a guidé durant bien des années. Ainsi, le 27 février sera-t-il rue Cadet pour participer au 300eme anniversaire de la franc-maçonnerie moderne, au siège de sa religion, ‘‘le Grand Orient de France’’(GOF): une ‘‘première’’ pour un président français en exercice ! La franc-maçonnerie, cette ‘‘religion de la république’’, comme s’accordait à la AVT_Alain-Bauer_200qualifier Alain Bauer, ancien grand maître du GOF (goo.gl/5FRgzv ), apparait de plus en plus au grand jour comme la ligne directrice de ce « système » qui détruit la France, l’Europe et notre civilisation occidentale. La question à se poser est de savoir s’il est acceptable et logique qu’une république, dite laïque, puisse obéir aux dogmes d’une religion qui présente toutes les caractéristiques d’une secte…

 

 

Pour un avenir meilleur, une France retrouvée, et le retour à une vraie démocratie :

goo.gl/ip8VjM

 

 

This entry was posted in Actualité politique, Eléctions. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *