Entre-deux tours…, la débâcle!!!

Ce qui devait arriver est arrivé, comme je l’avais annoncé dans mon précédent article. On se posait la question, la veille de ce premier scrutin de savoir qui de Fillon ou Macron serait le ‘’conjoint électoral‘’ de Marine Le Pen. Maintenant, les français savent et se trouvent totalement hébétés ! Le deuxième tour sera passionnant…, vu de l’étranger !  Les citoyens français se retrouvent face à une situation qu’ils n’auraient jamais imaginée six mois en arrière et qu’aucun état est en mesure de nous envier ! Ce vote a été beaucoup plus massif que je l’imaginais, même si l’abstention a une nouvelle fois augmenté. Mais on peut prédire  sans trop de risques un deuxième tour particulièrement inédit tant les votes blancs, les nuls, et l’abstention prendront une importance capitale jamais vue lors d’une élection présidentielle : bien malin est celui qui peut donner un pronostic sur le résultat final…

 

Les français ont réagi vertement et leur orientation est lourde de signification : ils ont rejeté massivement les partis politiques traditionnels avec tous leurs éléphants, qu’ils soient issus de LR, de l’UDI, du PS ou autres. Mais ces ‘’grands‘’ de ce monde ne l’entendent pas ainsi. Ils espèrent encore préserver leurs petits espaces secrets avec tous leurs avantages. L’appel à voter, de la part de tous ces capitaines de navires menant la flotte politique depuis des décennies pour celui qui est devenu leur candidat unique, après l’avoir critiqué, accusé, combattu vigoureusement, prend l’allure d’un ultime refuge sur l’une des dernières branches de cet arbre politique pourri. Tous les clubs de ‘’frères‘’ se sont ralliés  à Macron, le plus grand représentant de ce ‘’système‘’,  qu’il a paradoxalement toujours dénoncé, utilisant tous les artifices du mensonge allant jusqu’au ‘’ni gauche, ni droite‘’, utilisant le ‘’storytelling‘’ à outrance. Sur une autre branche bien plus frêle, le FN compte sur le dégoût des électeurs pour amener Marine à devenir calife à la place du calife. Mais ce califat là, quelque soit celui ou celle qui en prendra la tête, tombera, car l’arbre est pourri et ne peut que choir. C’est le peuple qui prendra les commandes de cette chute qui risque d’être violente tant nos gouvernants successifs ont conduit les français à se diviser entre eux.

Si le FN l’emporte, on peut craindre que la France soit en quelques jours dans le chaos, la violence et le sang, car la ‘’démocratie française bien-pensante‘’ ne peut accepter un résultat qui soit défavorable à ses idées bien que le résultat du scrutin ne puisse être contesté : dictature démocratique ou démocratie dictatoriale ???

Si ‘’En Marche‘’ arrive à ses fins, son mentor devra constituer un gouvernement. Fera-t-il alors appel aux caciques socialistes de l’équipe gouvernementale qu’il a quitté et à certains de l’opposition qui se sont ralliés à lui, ou choisira-t-il une équipe inédite parmi ses nombreux ‘’frères‘’ encore inconnus par le grand-public ? Quand bien même, le résultat sera identique par les conséquences engendrées, légèrement décalé dans le temps…

 

Quelque soit le résultat de ce second tour, engendrant des conséquences catastrophiques identiques, à court ou moyen terme, la seule bouée de la nation pour palier à ce naufrage, résidera dans les résultats des élections législatives où les électeurs, de la même façon qu’au premier tour de la présidentielle,  devront écarter totalement les candidats ‘’partisans‘’ pour favoriser les ‘’indépendants‘’, issus de la société civile.

This entry was posted in Actualité politique, Eléctions. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *