La France se meurt

 

 

Taubira  et les singeries de la justice rendue à double vitesse piétinant ainsi l’un des principes fondamentaux de notre république : l’Egalité. Sa dérive idéologique sur le devenir de l’incarcération des fauteurs de troubles laissant à ceux-là la liberté de proférer leurs méfaits en toute impunité plaçant ainsi l’ensemble de la population en grand danger…

Belkacem et ses opérations de minage de l’éducation nationale : mettre encore moins de « connaissances » dans la tête des enfants en dehors de la propagande laïque, afin d’annihiler l’esprit critique à jamais, et faire de nos charmantes têtes blondes, de bons citoyens, partisans bien pensants…

Pellerin et ses bourdes qui ne se comptent plus, tant sur le plan politique que culturel ! Même Bernard Pivot considère qu’elle n’était « pas désignée pour ce poste »(1). Quant à ses conceptions de l’information, prenez part aux réactions d’Europe1 et RTL suscitées par ses  déclarations « engagées » du 03/04/2015. (2)

Bref, il est clair que les ministres allogènes du gouvernement actuel ne sont pas des lumières. Ils ne brillent que par la médiocrité de leurs résultats. Notre « péon, chef des arènes », a toutes les peines du monde à faire régner la discipline au sein de sa ménagerie partisane. Quant à ses ibériques coups de menton lancés à pleine volée sur tous ses opposants proférés dans ce mauvais théâtre qu’est l’hémicycle, leurs manques d’intérêts et de légitimités bafouent totalement la notoriété de sa fonction. La rage dans le regard, le discours saccadé par une émotivité incontrôlée témoignent du caractère dangereux du personnage qu’il est réellement, dont il avait déjà fait montre au ministère de l’intérieur.  N’a-t-il pas été placé, au poste qu’il occupe maintenant, volontairement par son chef suprême, le petit roi de la gélatine « yaourtisée », afin de s’autodétruire et ne lui laisser aucune chance aux prochaines primaires socialistes pour la candidature présidentielle de 2017 ?

Les autochtones ne sont pas en reste : menés par le porte-parole « grand duduche », Le Foll (du régiment…, ministériel) n’a de marrant que sa mèche très argentée dont on imagine le soin qu’il doit y apporter chaque jour au matin… Il ferait mieux de consacrer plus de temps à sa culture politique, car certaines choses lui échappent comme les idées du PC sur l’immigration avant l’arrivée au pouvoir du grand François (dit « la mite ») (3)!

Le tout petit Cazeneuve, grand et fidèle franc-maçon qui a été contraint à établir, bon gré malgré, un communiqué de presse pour souhaiter une bonne fête de Pâques aux chrétiens…, (et une bonne fête de Pessah pour les juifs) (4). Cette manifestation « bienveillante », survient à la suite du scandaleux déni des exécutions de chrétiens survenues au Kénia, du rejet de la publicité par la RATP du concert des « prêtres » du mois de juin au bénéfice des chrétiens d’Orient, des innombrables tombes chrétiennes vandalisées saccagées au même titre que certains édifices religieux… Décidément, les troupes de la FM en ont trop fait ! Il fallait, dès lors, ménager cet électorat de chrétiens pratiquants, qui malgré sa disparition progressive du territoire, est en mesure de faire basculer une élection. Quand bien même ce communiqué de presse a été établi par son ministère, vous remarquerez, tout comme moi, qu’il n’a pas été signé… !!!

Touraine et toute sa réforme de la santé… Elle décapite le système médical qui nous est envié par le monde entier en ignorant totalement les besoins réels de ces professionnels de santé. Les conséquences à terme de cette réforme : une crise des soins bien pire que celle que nous vivons et qui s’avère déjà grave. Comme pour toutes les lois passées depuis mai 2012, celle-ci s’est faite sans aucune concertation avec les parties concernées, la concertation socialiste consistant uniquement à informer sur les intentions sans accepter de discussions. De la vraie démocratie néo-nazie…PARDON (!!) : national-socialiste…

Il y aurait tellement à dire sur les autres : le richissime Fabius qui adore son argent et déteste, en bon socialiste, celui des autres…, l’ex compagne du nouveau bouffon roi, autrement dit, l’ex candidate Royale, condamnée…à l’écologie…, le grand Sapin qui après avoir proposé d’alléger le code du travail en en réduisant la taille des caractères, a été promu au ministère des finances… !!!…, et tous les autres qui disparaissent dans la médiocrité de l’ensemble…

 

L’Angleterre est une contrée bien chanceuse ! En dehors de sa sortie progressive de la crise économique obtenue grâce à de nombreux sacrifices de sa population, qui commence maintenant à en récolter les fruits, toute leur attention a été attirée ces derniers jours par la naissance de la nouvelle héritière royale, dont le choix des prénoms a tenu en haleine, paradoxalement, toutes les républiques occidentales tel un bon feuilleton romantique. Les anglais ont une veine qu’ils n’imaginent pas face aux feuilletons distribués dans notre hexagone allant des frasques sexuelles en scooter de notre yaourt avarié à ses voyages internationaux pour vendre des armes à ceux qui seront dans un proche avenir nos bourreaux, nos exécuteurs… Ces derniers ont un humour décapant : accueillir à leur conseil un petit cochonnet bien joufflu est totalement hilarant. Pour l’instant…

 

A propos de feuilleton, nous en vivons un autre chez nous avec la version « Dallas au FN ». Les moindres détails nous sont donnés et répétés à satiété par la totalité des médias qui ne cessent de s’en gargariser aux seules fins d’un orgasme inaccessible. L’évolution des partis politiques présents dans notre hexagone est pitoyable. De l’extrême gauche à l’extrême droite, tous se déchirent au sein même de leurs formations. Il n’est plus nécessaire de le décrire à gauche tant les alliances passées pour les présidentielles en 2012 ont été rompues, et la population déçue par son choix démocratique de l’époque. La droite, quant à elle, n’a jamais été aussi idiote. Plutôt que de se consacrer à un projet de réorganisation économique, elle préfère se concentrer sur le changement de son identité qui aura un coût astronomique…, et dans la perspective, aussi, d’une primaire où le combat des chefs va être sanglant…! Nos élus ne pensent-ils donc qu’à leurs prochains mandats ? C’est ce que de plus en plus d’électeurs pensent avec raison, et on peut se demander s’il n’y a pas une volonté manifeste d’engendrer un abstentionnisme encore plus fort aux prochaines élections. Ce sera certainement le cas en décembre prochain où même le vote FN protestataire tendra certainement vers un recul logique.

 

La France jusqu’à l’aube du vingtième siècle était le pays qui rayonnait sur toute la planète. Son influence, sa renommée, tant dans les arts que dans les sciences était présente dans toutes les nations au point que les élites de chacune d’entre elles parlaient couramment notre langue. L’ « Exemple Français» était présent sur tous les sujets. Le pays, créateur des droits de l’homme et du citoyen a pourtant subi, à partir de cette époque, bon nombre de changements. Ceux-là avaient germé plus d’un siècle plus tôt, en 1789 exactement. A partir de cette date, différents régimes politiques se sont succédés : république, royauté, empire, le premier de ceux-là étant celui qui perdure depuis maintenant plus d’un siècle. Ces changements, par une poussée idéologique, se sont alors exacerbés et ont été amplifiés et déformés. Ainsi, le principe de laïcité, imposé de façon violente au tout début du vingtième siècle débouchant sur la loi de 1905, n’a-t-il plus du tout la même signification aujourd’hui qu’à son origine. La séparation des églises et de l’état, à l’époque, ne consistait qu’à interdire la présence du clergé dans les pouvoirs exécutifs et législatifs de l’hexagone. C’était là, le premier moyen d’évacuer du pouvoir toute personne pouvant avoir une influence morale chrétienne issue du Décalogue qui est pourtant à l’origine de la déclaration des droits de l’homme… La laïcité, dogme de la religion franc-maçonne, a dès lors subi certains changements dans sa signification, sous l’emprise d’un autre dogme de cette religion : le relativisme. Aujourd’hui, le principe de laïcité n’est plus du tout réservé qu’aux seuls pouvoirs étatiques, mais aussi à la vie publique. Ainsi, la fin du vingtième et le début du vingt-et-unième siècle se sont-ils vu empreints de lois absurdes comme l’obligation de faire disparaitre tout signe chrétien ainsi que l’interdiction du port de tout signe ostentatoire dans les espaces publics. Ces lois s’expliquent par la non reconnaissance du passé chrétien de notre pays et la volonté notoire de faire disparaitre des mémoires cette évidence historique de nos origines chrétiennes, bases de notre civilisation. La rapidité de progression de ces idées avec ses applications, est exponentielle. Les légions « laïcardes » vont certaines fois un peu trop vite comme j’ai pu le montré ci-dessus avec M. Cazeneuve. Les instances suprêmes en France se refusent d’évaluer les profanations de cimetières chrétiens sur le seul argument que ceux-là n’existent pas !!!… ! Il n’y a que des cimetières communaux. Faut-il alors considérer ces espaces sépulcraux comme publics et donc laïcs ? Dans ce cas, comment peut-on accepter la présence de croix, symboles manifestes d’appartenance chrétienne ? Suite aux profanations de ces tombes, comment et pourquoi ne pas reconnaitre des actes chistianophobes alors que les dites croix, arrachées, mises à l’envers, sont plantées dans le sol ? En allant plus loin, dans ce raisonnement absurde, comment accepter la présence de clochers d’églises catholiques dans notre espace public ? Ces clochers qui ont retenti de toutes leurs cloches, avec force et passion, pour tous les évènements nationaux, particulièrement à l’occasion des armistices… !

Notre pays se meurt emportant dans sa tombe toutes les valeurs qui avaient fait sa grandeur ! Notre démocratie est bafouée de jours en jours, de mois en mois, d’années en années, de décennies en décennies. Elle n’a jamais été aussi en danger qu’aujourd’hui ! Elle agonise !!! Le peuple est leurré. Sous l’égide du scrutin universel, avec à peine plus de 50% des électeurs, les élus se disent représentatifs du peuple. Pour ne citer que l’assemblée nationale, il est honteux de constater la faible participation des 577 élus au vote des lois. Pour exemple, et pour ne prendre que certains votes du mois d’avril dernier :

  • 03/04/2015: Amendement contre l’exclusion des personnes homosexuelles pour le don du sang (malgré l’avis négatif du CCNE). Texte adopté par les seuls 19 députés présents dans l’hémicycle, soit un texte voté et adopté par le vote de 3% des députés… !
  • 07/04/2015: Adoption par l’assemblée du texte de loi sur les « salles de shoot » : 74 députés présents dans l’hémicycle, soit un texte voté et adopté par 8% des députés… !
  • 08/04/2015: Adoption de l’article de loi de suppression du délai de réflexion pour l’IVG : 62 députés présents dans l’hémicycle, soit un texte voté et adopté par le vote de 8% des députés… !

La première fonction de la députation à l’assemblée nationale est de concevoir, modifier et voter les lois. Est-il normal et démocratique que les trois lois citées ci-dessus aient pu être  votées par aussi peu de représentants de cette chambre ? Ne devrait-il pas y avoir une obligation de quorum pour tout texte de loi en vote à l’assemblée nationale et sa mise en application?

 

Le ministère de l’éducation nationale, avec quasiment un million de salariés, se place dans le top 7 des plus gros employeurs mondiaux ! On pourrait alors penser que le système éducatif procure dans l’hexagone d’excellents résultats. Il n’en est rien. Pire : l’évolution des résultats est inversement proportionnelle à celle du nombre de salariés. Il fut une époque où les pays étrangers, envieux de la réussite de nos diplômés, reproduisaient chez eux  nos méthodes d’enseignement. Cette époque est révolue. Depuis plus d’un demi siècle, les gouvernants se succèdent amenant chacun ses réformes se réduisant à un nivellement par le bas, dans un souci soit-disant « égalitaire » mais débile. Ainsi, par exemple, certains bacheliers spécialisés en comptabilité, arrivent dans l’enseignement secondaire sans connaitre les tables de multiplication !!! Phantasme de ma part ? Absolument pas ! Et pour preuve, dernièrement, j’ai été durant deux années consécutives dans deux classes différentes de BTS d’assistant de gestion PME/PMI : aucun des élèves ne connaissait ses tables, la majorité d’entre eux, pour ne pas dire la totalité, sortant d’un BAC comptabilité… ! Notre serpentasse de ministre de l’éducation nationale actuelle, est dans la continuité de ses prédécesseurs. Les dernières réformes qui seront mises en vigueur à la rentrée prochaine, tendent à demander encore moins d’efforts, de mémoire, de travail…, aux étudiants. De surcroit, une fois de plus, les professionnels de l’enseignement n’ont pas été concertés et s’avèrent être contre cette réforme pour une grosse majoeité d’entre eux !!!

Dans le contexte actuel, à exactement deux ans des prochaines élections présidentielles et législatives, aucun parti politique n’est en mesure de pouvoir apporter des solutions concrètes aux crises que nous traversons. Le travail est énorme, mais les solutions existent pour nous sortir du marasme dans lequel quatre décennies de politiques de tout bord nous ont enlisés. Nos élus et futurs élus ont-ils seulement la motivation de travailler dans cette perspective ? Une majorité de français en doute et je les comprends… Malheureusement !!!!!!

 

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *