La France

En dehors des  RAS LE BOL évoqués dans ma profession de foi quant au fonctionnement de l’assemblée nationale et de la fonction du député, nombreux sont les autres sujets pouvant être évoqués nécessitant une réflexion pour envisager leur résolution. En voici une liste, qui est loin d’être exhaustive, et  les  solutions que je propose.

Le système politique

RAS LE BOL du financement des partis politiques établi directement par les impôts des contribuables alors que seule une minorité adhère à l’une de ces formations. Il est anormal que la population finance ces organismes alors qu’elle ne se sent pas concernée et ne veut surtout pas y adhérer.

PROPOSITION: le financement des partis ne devrait se réaliser que par le biais des cotisations des adhérents.

RAS LE BOL des affaires du monde politique, qu’elles concernent les députés, les ministres ou les autres personnalités politiques. Ces représentants du peuple devraient faire preuve d’une exemplarité sans faille. L’actualité au quotidien nous montre pourtant le contraire depuis bien des mois et des années.

PROPOSITION: exiger de la part de tous les candidats à une fonction politique un casier judiciaire vierge et obliger à la démission de poste  tout élu qui serait condamné avec une impossibilité de revenir à un mandat électoral pendant dix ans.

Le système électoral et les mandats électoraux:

RAS LE BOL de l’organisation des différents scrutins où l’abstention prend une part de plus en plus importante : les français sont dégoutés par les hommes politiques et se désintéressent totalement de ce monde de guignol qui profite de leurs impôts en ne tenant jamais les promesses engagées lors des campagnes électorales.

PROPOSITION: pourquoi ne pas rendre obligatoire le vote pour toutes les élections comme cela est le cas dans bien des pays sous la condition impérative que le vote blanc soit reconnu, comptabilisé à part entière et lui conférer un véritable pouvoir : celui d’annuler par exemple l’élection s’il obtient la majorité absolue… La démocratie deviendrait alors beaucoup plus représentative.

RAS LE BOL du cumul des mandats ou la seule motivation est le désir du pouvoir. Comment peut-on être à la fois au four, au moulin et s’occuper de la boulangère ?

PROPOSITION : un seul mandat par élu afin que ce dernier puisse assumer pleinement  ses fonctions.

Le système social et sociétal :

RAS LE BOL de cette pauvreté qui jours après jours  devient de plus en plus importante. Les pauvres le deviennent de plus en plus quand les grands mondialistes accumulent de plus en plus de richesses : 99% des richesses mondiales détenues par seulement 1% de la population !

PROPOSITION: il ne faut pas dilapider financièrement les gens qui sont arrivés à se créer une richesse personnelle par la sueur de leur travail, ils sont la richesse et la fierté de la nation. Il faut par contre imposer drastiquement les spéculations financières dont une minorité s’octroie tous les bénéfices sans prendre aucun risque.

RAS LE BOL des différentes caisses d’assurances maladie dont le fonctionnement diffère en fonction de la profession des assurés.

PROPOSITION : une seule caisse pour tous.

RAS LE BOL des différences de prise en charge de la maladie où bien souvent les étrangers bénéficient  d’avantages supérieurs à ceux dont bénéficient les français.

PROPOSITION : que les français aient des droits au moins identiques… !

RAS LE BOL de toutes les aides sociales accordées aux étrangers provoquant une émigration de masse de plus en plus importante.

PROPOSITION : traquer les abus et revenir au respect de la loi par tous, sans faire d’exception : la polygamie, par exemple, étant interdite en France, le regroupement familial, qui n’aurait jamais du exister, doit être supprimé.

RAS LE BOL du « droit du sol » qui devient aujourd’hui, après deux générations, un réel problème au sein d’une population qui en a bénéficié et qui ne veut pas s’intégrer, clamant bien trop souvent sa haine de la France et ne voulant obéir qu’à ses propres lois.

PROPOSITION : supprimer le droit du sol et n’accorder la nationalité française qu’à ceux qui la demandent, sous condition qu’ils la méritent.

RAS LE BOL du système de retraite qui pénalise certains et avantage d’autres, créant ainsi une forte division de la population.

PROPOSITION : la refonte totale de ce système en favorisant l’égalité entre tous.

Le système syndical :

RAS LE BOL de ces ponctions sur toutes les fiches de paye des salariés destinées au financement des centrales syndicales alors que moins d’un salarié français sur dix est syndiqué ! Une grosse majorité d’entre eux n’est même pas informé de ce nouvel impôt syndical ! RAS LE BOL de leurs actions paralysant l’économie nationale et imposant leur action au non-gréviste en les empêchant d’aller travailler.

PROPOSITION : Le système syndical est une nécessité. Mais, tels qu’organisés actuellement, ces syndicats ne devraient être financés uniquement que par leurs adhérents. Ils ne devraient plus être politisés et n’avoir pour seul dessein que l’épanouissement des salariés associé à la bonne marche de l’entreprise. Les grèves ne devraient plus être un dictât de la part d’une minorité de syndiqués mais devraient être mises en place après un vote majoritaire des salariés en privilégiant avant tout la  négociation et la communication.

Le système  du financement public :

 RAS LE BOL des dépenses publiques inconsidérées qui engraissent la dette nationale par l’obligation d’emprunter pour pouvoir payer. Nous devons prendre conscience de l’importance de l’avenir que nous réservons  aux générations futures.

PROPOSITION : que l’état ne dépense que l’argent qu’il a et ne soit pas dans l’obligation d’avoir recourt à l’emprunt. La priorité des dépenses doit être hiérarchisée et respectée dans son application.

RAS LE BOL de ces subventions diverses distribuées par des parlementaires ou des conseils régionaux à des « associations politiques déguisées» ou à des pays étrangers pour des motifs bien équivoques sans même que l’on sache ce que deviennent véritablement ces sommes.

PROPOSITION : Une fois de plus, les dépenses publiques doivent être soumises à un contrôle systématique pour leurs donner toute transparence.

Le système migratoire (et le terrorisme) :

RAS LE BOL de ces discours nous décrivant le terrorisme comme une fatalité avec  laquelle nous devrons vivre en nous y habituant. Qu’en pensent les différentes familles des victimes ? Sommes-nous prêts aujourd’hui  à accepter à faire partie de ces dernières.

PROPOSITIONS : sans vouloir entrer dans cette ‘’repentance‘’ tant à la mode ces dernières décennies par nos différents gouvernants, il serait bon d’établir un constat factuel de leurs torts quant à leurs politiques migratoires.

Nous en payons aujourd’hui les conséquences dramatiques !  Les solutions pour endiguer ce fléau passent par certaines mesures:

  • Une loi internet a été promulguée dans un dessein de surveillance sur le prosélytisme   On est en droit de se demander si cette loi n’était pas, en fait, qu’une façon de contrôler  l’information générale sur internet. Car en effet, pourquoi dans ce cas, certaines chaines télévisées, via une box, transmettant tout les ‘’bienfaits‘’ du djihad, n’ont pas été supprimée du bouquet proposé ? Pourquoi n’en a-t-il pas été de même quant aux satellites transmettant le même type d’informations  par des chaînes connues et reconnues par nos instances de contrôle et disponibles à volonté dès que le système télévisé est muni d’une antenne parabolique ?
  • Annulation du droit du sol.
  • Annulation du regroupement familial.
  • Annulation de tous les avantages sociaux favorisant l’immigration économique et sociale.
  • Un système judiciaire qui doit évoluer pour renforcer la surveillance des « fichés S », maintenir les condamnations jusqu’à leur terme, et expatrier dans leur pays d’origine tous les migrants clandestins.

 

Le système éducatif :

RAS LE BOL de ces trop nombreuses réformes de l’éducation nationale visant  à vouloir ancrer chez les élèves une idéologie en leur élaborant une tête « bien faite sans rien dedans ».

PROPOSITION : le « savoir » doit être la première priorité de l’enseignement qui doit s’acquérir  en absence totale d’idéologie politique ou religieuse.

Le système de la justice :

RAS LE BOL de ces magistrats qui manquent d’intégrité et d’objectivité dans leurs fonctions.

PROPOSITION : les militaires ont un devoir de réserve quant à leur jugement personnel et  leur appartenance politique. Il doit en être de même  pour tous les membres de la magistrature.

RAS LE BOL de tous ces condamnés qui ne font que la moitié de leur peine et sont libérés pour bonne conduite afin de faire de la place dans les prisons. Ils sont bien trop souvent récidivistes…

PROPOSITION : tout condamné doit purger la totalité de sa condamnation. Pour se faire, il est indispensable de construire de nouvelles prisons et d’y faire travailler ses pensionnaires. Pour les petites condamnations, le travail d’intérêt général doit être développé afin de redonner au condamné un esprit civique.

Le système sportif :

RAS LE BOL de ces clubs de sports collectifs où les managers sont obligés d’être multilingues pour se faire comprendre de tous ses membres. Certains ne parlent même plus français tant les éléments constituant l’équipe viennent de l’étranger.

PROPOSITION: redonner à chaque club son indépendance de fonctionnement par le biais de leurs ‘’vivier‘’ qui devrait être le seul réservoir  de recrues. Par ailleurs, il faut impérativement arrêter la course au pognon tant pour les clubs que pour ses joueurs afin de redonner au sport toutes ses vertus et ses valeurs.

Le système culturel et le patrimoine :

RAS LE BOL de cette culture idéologique progressiste consistant à promouvoir la laideur au détriment de l’Esthétique et de ses beautés harmonieuses. Tous les arts en sont malheureusement victimes… RAS LE BOL de la vente de notre patrimoine tant culturel qu’économique vendu à des puissances étrangères dont les fonds récupérés bénéficient on ne sait à quoi ou à qui. Les vignobles, les clubs de sport, de grands groupes commerciaux, des musées, des châteaux et bien d’autres éléments de notre patrimoine deviennent ainsi la propriété de l’étranger.

PROPOSITION: arrêter immédiatement la fuite de nos richesses dans des mains étrangères sans quoi la France ne pourra plus être représentative de ce patrimoine qui a fait sa renommée mondiale et qui ne lui appartiendra plus avec des conséquences qui pourront être bien dramatiques…

Le système Ecologique :

RAS LE BOL de toutes ces idéologies partisanes qui n’obéissent qu’aux lois de la finance au détriment de l’Ecologie, qu’elle concerne l’homme ou la nature.

PROPOSITION: inverser les priorités en rendant à la Nature la supériorité qu’elle devrait toujours avoir sur la finance.

LA VIE NE SE VEND PAS NI NE S’ACHETE, SA VALEUR VA BIEN AU DELA DE CELLES QU’ON ATTRIBUE A LA  FINANCE !

Comments are closed.