Mariage homosexuel

Le 10 mai 2012, la chaîne radiophonique « Europe1 » a interrogé ses auditeurs sur un sujet d’actualité dont il a été question pendant la campagne électorale présidentielle. La question était : « Le mariage gay doit-il être rapidement légalisé en France ? »

67 327 auditeurs ont répondu. Une large majorité (83%) a répondu négativement, 11% de façon positive et 3% sans opinion.

Devant de tels résultats, que fera le gouvernement Ayrault sur un sujet chaud comme celui-ci où François Hollande, durant la campagne, inscrivait à son programme l’autorisation du mariage homosexuel et le droit à l’adoption ? La décision du peuple, par voie référendaire ne serait-elle pas judicieuse ?

Le 17 mai dernier, fête de l’Ascension, était organisée la journée mondiale contre l’homophobie. A cette occasion Jean-Marc Ayrault a dénoncé les violences et les discriminations à l’encontre des homosexuels et a affirmé qu’il mettra en œuvre l’engagement du président de la République d’ouvrir le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels dans le courant du printemps prochain.

Doit-on comprendre, par cette intervention, que lorsqu’on est contre cet engagement et qu’on le déclare, on est non seulement homophobe mais que l’on fait aussi acte de violence et de discrimination à l’égard de la communauté homosexuelle ? Pour ma part, je suis totalement contre la légalisation d’un mariage de ce type et de cette autorisation d’adoption par ces couples. Je n’en reste pas moins tolérant en regard de ces mœurs qui existe depuis les temps antiques. Laissons-les vivre sans manifester de ressentiment à leur égard.

Le gouvernement, qui doit être garant de notre morale nationale, ne doit pas se laisser influencer par des minorités demandant de telles reconnaissances civiques. Sinon, le risque est de tomber dans le chaos !

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.