SCOOP

Bonjour à vous tous,

Il y a des jours où tout bascule.

Ce samedi 15 septembre était un de ceux là me concernant. Dans mon emploi du temps bien chargé, j’ai participé au repas républicain, organisé par Mathieu Darnaud à Guilherand-Granges.

La première surprise en arrivant à la salle Agora où se tenait ces agapes, fut de constater que je n’étais pas inscrit sur la liste des personnes prévues pour ce repas. J’avais pourtant bien confirmé ma présence et celle de mon épouse par téléphone, le mercredi précédent, à Monsieur Franck Soulignac, organisateur et bras droit de Mathieu Darnaud. Le problème s’est rapidement résolu, un certain nombre de places étant prévues pour ces « oublis ».

Lors de l’entretien téléphonique, dont j’ai fait mention ci-dessus, le tractage pour mon « projet pour pétition » m’avait été refusé, prétextant que lors de ce type de manifestation, afin de respecter les idées de chaque parti politique présent, cette distribution était interdite. On m’a cependant assuré qu’une table serait mise à ma disposition pour tenir un stand de communication. Je me suis employé, les jours qui ont précédé la manifestation, à m’organiser tant sur la présentation de ce stand que pour les documents de communication avec mon imprimeur. Arrivant à midi passé, j’ai eu la surprise de constater que la personne qui  devait tout installer n’avait pas pu s’y employer. M’entretenant rapidement avec elle, puis avec le responsable de l’organisation, l’interdiction formelle de m’installer pour cette communication m’a été formulée, malgré les accords téléphoniques passés quelques jours avant !

L’apéritif passé, nous avons été conviés à nous installer à table pendant qu’un certain nombre de personnalités se mettait  en place sur scène pour cette occasion. Parmi ceux-là, des élus de renom, comme Laurent Wauquiez, et les différents responsables des partis politiques de droite du département, élus ou non. Parmi ces derniers, ma surprise fut de taille à la vue de M. François Arsac , remplaçant « au pied levé »   M. Fabrice Brun , responsable départemental du Parti Radical Valloisien.

Ce rassemblement de droite sur le plan départemental, a fait complètement abstraction du Parti Démocrate Chrétien (PCD) dont j’avais eu l’investiture pour les élections législatives. Membre de ce parti, mais aussi de l’UMP, j’avoue avoir été surpris (et je n’ai pas été le seul), de ne pas être convié avec les autres acteurs se retrouvant sur cette scène. Les uns et les autres ont pris la parole. J’avoue avoir bu les paroles de notre ex ministre du travail et avoir été ennuyé par la longueur et l’inintérêt du discours  de l’ex député de la troisième circonscription. Pourquoi,  encore une fois, refuser d’intégrer le PCD à ce « grand mouvement d’unité de droite » dont nous avons entendu parler à plusieurs reprises pendant les discours de ce jour ?

Enfin, sur le plan de la politique générale, j’avoue aussi être étonné de n’avoir à aucun moment entendu parler des réformes sociétales prévues par notre nouveau président, et qui sont à même d’être présentées très prochainement aux instances gouvernementales.

Revenons maintenant sur ce représentant PRV : M. François Arsac.

Sur le plan politique, il s’est présenté aux cantonales en 2011 sur le canton de Privas, et a obtenu un score bien inférieur à celui que j’ai pu obtenir aux législatives. Comme moi, il était épaulé par l’UMP et a bénéficié d’une période de campagne électorale  « normale ». Ce n’a pas été mon cas, à cause de M. François Copé, président le l’UMP, qui jusqu’au dernier moment, voulait que, seule une femme soit candidate à ce poste. Résultat : je n’ai pu réaliser à peine que deux semaines de campagne. Bien que déçu de ne pas me retrouver au deuxième tour, les 15.6%  obtenus ont quand même été une satisfaction.

Pendant cette période de campagne, M. Arsac, contacté à plusieurs reprises, par mail ou téléphone, n’a jamais daigné faire acte de  présence lors des deux  manifestations publiques, où il était convié et qui se passaient à moins de cinq minutes de son domicile. Inutile de parler non plus de l’aide qu’il a fourni pour cette courte campagne puisqu’elle a été inexistante. Ne vous n’étonnez donc pas de ma réaction lors de son intervention ce samedi 15 septembre en regard à sa volonté de se présenter comme le « rassembleur » de la droite dans la 1ère circonscription.

Il est militaire de carrière, maintenant à la retraite, et a bien intégré professionnellement,  la notion de « stratège ». Il s’est effectivement présenté, comme le futur rassembleur de la droite républicaine en organisant, avant même le premier tour des législatives, une manifestation de réunification de la droite républicaine sur la 1ère circonscription  prévue le 18 juin, soit le lendemain du second tour et date « fétiche »  pour un rassemblement !!! Bien joué !

L’analyse de toute cette période pré et post électorale m’amène à des conclusions qui s’illustrent par les résultats de mon entreprise de « projet de pétition ». Celle-ci a été un échec complet. La communication que j’ai utilisée était plus que médiocre. L’Humilité et le Respect, qualités très souvent absentes chez nos politiques en place ou à même de l’être,  m’oblige à me rendre  à l’évidence.

Je tiens quand même à remercier les 3% de personnes qui ont répondu, soit au sondage, soit  pour manifester leur incompréhension. Quant aux autres, je les remercie aussi de ne pas l’avoir fait :

Le silence est une formulation de réponse à une question, lourde d’interprétation, et donc lourde de conséquences.

J’ai ainsi compris, (enfin, diront certains !), que je ne suis pas fait pour ce monde ! Le dictat de la communauté dont l’adage est le SPA (Savoir, Pouvoir, Avoir), n’est pas fait pour moi. Je le savais déjà, mais ne pouvais m’empêcher de jouer les Don Quichotte par espoir que les « choses » puissent changer et que l’intégrité, l’honnêteté, puissent être mises aux services du bien commun.

J’ai pris conscience, fort de l’expérience de ces derniers mois, que mon combat était inutile. Je vais rejoindre le plus grand parti politique de France, celui des abstentionnistes. A mon plus grand regret !!! Je dépenserai  alors mon énergie pour des causes plus nobles que la politique telle qu’elle est pratiquée actuellement.

Ce site restera toujours en fonction pour vous communiquer mes « états d’âme ». Je ne vous en ferai plus cas à chaque mise à jour comme je l’ai fait jusqu’à maintenant. Libre à chacun de se connecter…

Bien à vous,

Guérin de Longevialle.

PS: Vous pouvez réagir à l’adresse suivante: longevialle.guerin@gmail.com

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.